Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Histoire d'Istaria - Age du Dragon

Généralités

Le nom "Age du Dragon" fait référence à une période du passé d'Istaria datant de plus de 1000 ans. Même si l'histoire n'est pas aussi détaillée qu'elle pourrait l'être, cet âge est caractérisé par l'apogée de la société des Dragons d'Istaria. Vers la fin de l'Age des Dieux, le conflit qui a ravagé le monde entre les Divinités d'Istaria a généré leur exil du Plan Primaire. Que les Dragons aient causé cet exil ou qu'ils en aient juste été les bénéficiaires, l'important est qu'ils ont rempli le vide laissé par les Dieux dans la société istarienne. La plupart des autres races les ont vénéré comme les nouveaux Dieux d'Istaria ou les ont servi lorsque cela leur a été demandé.

Les Dragons sont d'une nature très réservée et presque égoïste. La majorité des connaissances détaillées que possèdent les Dragons sur les mystères de la vie auraient été acquis durant cette ère. Même si certains pensent que le Grand Schisme a partiellement détruit ces connaissances, d'autres affirment que c'est dans la nature des Dragons de garder des secrets pour ne les révéler qu'en temps de besoin. Quoi qu'il en soit, l'Age du Dragon est clairement l'apogée de cette civilisation. Aucune autre race n'a pu égaler la splendeur et la domination que les Dragons ont atteintes à cette époque. Les avancées de leur civilisation ont toutefois [trickle down] les autres races. Les Humains, tout particulièrement, ont commencé à prendre en main leur destin à la fin de l'Age du Dragon. Les autres races ont suivi l'initiative humaine et ont commencé à créer de grandes civilisations, comme par exemple les Elfes et les Nains.

Éveil des Humains

Les Humains étaient peut-être la seule race qui comprenait en son sein autant de virulents ennemis des Dragons que de fidèles fervents. Il était à l'époque aussi facile de trouver un Humain qui considéraient les Dragons comme de véritables Dieux que de trouver des écrits sur la manière de tuer les Grands Lézards. Les Dragons ne prêtaient pas trop attention aux Humains car, selon leur logique, ils étaient une race inférieure et ne présentaient pas une réelle menace. Cette logique était erronée et est en fait l'une des origines du Grand Schisme qui perdure aujourd'hui dans la société draconique. La race humaine a grandi et s'est étendue à un rythme beaucoup plus rapide que les Dragons. Cela fut surtout visible quand les Humains ont abandonné leur mode de vie nomade pour une vie plus agraire. Si les Dragons avaient l'avantage de la longévité (un Dragon peut vivre l'équivalent de plusieurs vies humaines), ils ne purent rivaliser avec les Humains, beaucoup plus nombreux.

La nature divisée des Humains a en quelque sorte infecté la façon de penser des Dragons. Ces derniers furent divisés sur la manière de gérer les Humains un peu comme les Humains étaient divisés quant à leurs sentiments envers les Dragons. Les Humains n'étaient toutefois pas la seule race de cette époque. Les civilisations des Elfes et des Nains furent florissantes dans leur partie du monde, même si leur relatif éloignement des Dragons leur offrait une zone tampon dont les Humains ne bénéficiaient pas. Les Dragons furent divisés en deux camps. Le premier, sous l'égide du grand érudit nommé Helian, pensait que la montée en puissance des autres races représentait un défi qui permettrait aux Dragons de s'élever eux aussi. S'ils étaient vraiment la race la plus avancée et éclairée d'Istaria, alors ils devaient saisir les rênes du pouvoir et guider les autres race vers l'avenir.

Le second camp, mené par le chef militaire des Dragons, Malganival Lunus, préférait une approche plus musclée. Les plus guerriers des Dragons voyaient l'ascension des autres races comme une immense menace envers la civilisation draconique. Elle serait dépassée par les races inférieures si ces dernières n'étaient pas tenues en échec. Alors que les Dragons ne sont pas obligatoirement mauvais par nature, ils restent des prédateurs. Les guerriers parmi eux pensèrent que leurs érudits avaient perdu le contact avec la nature même des Dragons et que leur seul moyen de diriger était la force plutôt que l'exemplarité.

Pendant que les Dragons débattaient et réfléchissaient pendant des centaines d'années, les Humains devinrent simplement trop nombreux, trop puissants et trop décidés à faire selon leur volonté pour que les Dragons puissent les contrôler. Peut-être que si ces derniers avaient décidé d'éliminer la menace humaine ils seraient toujours la première race d'Istaria aujourd'hui. La structure de leur société a toutefois travaillé en faveur des Humains. Pendant qu'ils débattaient, cherchant un consensus qui n'arriva jamais, ce qui en fin de compte brisa la société draconique en deux, les Humains commencèrent à modeler leur destin à l'écart des Dragons. Même si quelques batailles ont eu lieu entre les deux races, l'ascension des Humains s'effectua en douceur. Le mérite en revient principalement à un Homme - Ashlander Vandus, le Roi-Guerrier des Humains et le Père de la civilisation humaine - qui réussit à unifier les Humains quand les Dragons ne le pouvaient pas.