Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Histoire d'Istaria - Age des Lamentations

Généralités

L'Age des Lamentations est le nom donné à la période qui ne s'est terminée que très récemment. "Les Lamentations" font aussi référence aux différents conflits entre le Parlement Corrompu et les Races Vivantes qui eurent lieu à cette période. Les historiens font de la victoire des Races Vivantes sur le Parlement Corrompu et ses Hordes Mort-vivantes à la bataille de Tazoon la fin de l'Age des Lamentations. Le temps nous dira si nous sommes vraiment entrés dans un nouvel âge de l'Histoire d'Istaria.

L'Age des Lamentations a été par bien des côtés une époque horrible dans l'histoire d'Istaria. Innombrables sont ceux qui sont tombés sous les coups du Parlement Corrompu et les Races Vivantes auraient été complètement isolées si Tazoon était tombée. Les cités états d'Istaria ne revendiquent plus qu'un territoire minuscule en comparaison de celui qui était le leur avant les Lamentations. Pratiquement tous les colons de la Frontière ont fuit ou ont été tués.

L'Age des Lamentations a apporté des changements radicaux parmi les Races Vivantes qui ne pourront être définis aisément.

Le Rituel de la Vie Eternelle

Quand on réfléchit aux événements marquants de l'Age des Lamentations, le plus important est sans doute le Rituel de la Vie Eternelle. Juste après la Chute de Feladan et juste avant que le Parlement Corrompu n'assiège la cité état naine de Aughundell, le Rituel fut lancé par les Huit Mages des Huit tours.

A l'origine, ce rituel visait à trouver un moyen d'empêcher le Parlement Corrompu de s'approprier les âmes et les corps des guerriers tombés au combat et de les utiliser contre leurs anciens camarades. Les Huit Mages se sont réunis dans un endroit secret à proximité de Tazoon pour lancer le rituel, mais celui-ci n'a pas fonctionné comme prévu. Peu après son incantation, les gens ont fait état d'événements étranges : certaines personnes, au moment de leur mort, disparaissaient et se retrouvaient sur le lieu de leur naissance, en vie. Cela ne touchait pas tout le monde. Rapidement, il fut connu que certaines personnes ne pouvaient pas mourir.

Si vous souhaitez plus d'information sur ce qu'on appelle dorénavant le Rituel de la Vie Eternelle, nous vous conseillons la lecture de ce document : Rituel de la Vie Eternelle

La Bataille de Tazoon

Peu importe les différents noms que lui ont donné les Races Vivantes, la Bataille de Tazoon est le tournant dans leur chute vertigineuse vers l'oubli. D'autres noms lui sont donnés, comme "La Bataille", ou "La Grande Bataille". Elle a eu lieu il y a à peine 10 ans, quand le Parlement Corrompu (sous l'autorité de Torrin Macalir) et ses Hordes Mort-vivantes arrivèrent devant les murs de Tazoon. La bataille n'était ni plus ni moins que la dernière chance des Humains et des habitants de la ville. La Horde dépassait en nombre les armées des Humains et de Tazoon dans un rapport de cinq contre un. On pensait que, même si les autres Races Vivantes devaient apporter leur aide, ce qui ne s'était jamais vu, celle-ci n'arriverait qu'en trop petit nombre et trop tard. Si Tazoon tombait sous les coups du Parlement Corrompu, les Races Vivantes serait séparées les unes des autres. Si Tazoon tombait, la guerre serait perdue.

a Bataille de Tazoon elle-même est utilisée par de nombreux érudits comme l'exemple d'une personne faisant le sacrifice ultime pour le bien des autres ou l'exemple du fait que le bien de tous est plus important que celui d'un individu. La Bataille ne se résume toutefois pas au noble sacrifice de Ryson Stormbringer, même si ce sacrifice est clairement l'événement qui a commencé à faire tourner la chance. Tout d'abord, au début de la bataille, les Humains et les défenseurs de Tazoon furent rejoints par un important détachement des armées des Déchus et des Dragons Lunus. Une coopération de cette importance était sans précédent dans l'histoire des Lamentations, surtout si on prend en compte l'animosité et la haine que les Déchus et les Lunus portent aux Humains (et inversement). Les Déchus et les Lunus s'étaient rendu compte que la chute de Tazoon, même si elle réglait le problème humain, contribuerait aussi à régler leur propre compte un peu plus tard. La logique "L'ennemi de mon ennemi est maintenant mon ami" était clairement présente à l'esprit des Déchus et des Lunus lorsqu'ils rejoignirent le combat.

Même en comptant les Déchus et les Lunus, la Horde Mort-vivante était toujours plus nombreuse. Torrin Macalir lui-même menait le Parlement Corrompu au combat et il avait sous ses ordres les forces de ses quatre plus puissantes sectes. L'autre avantage que les Races Vivantes reçurent fut la présence de nombreux porteurs du Don parmi les défenseurs. Les effets du rituel n'étaient pas encore entièrement connus, mais le fait que certaines personnes ne pouvaient plus mourir du fait de moyens non naturels ou violents était bien compris et très apprécié.

Puis le Protectorat intervint, et tout spécialement Ryson Stormbringer. Les guérilleros gobelins qui arrivèrent fournirent une diversion et une menace suffisantes pour permettre à Ryson Stormbringer de se placer stratégiquement au cœur de la Horde Mort-vivante. De là, il fit exploser l'Artefact et l'effet de surprise, ajouté au grand nombre de victimes parmi le Parlement Corrompu, permit aux défenseurs de Tazoon de prendre l'avantage.

Le Protectorat

Le Protectorat est un groupe de Héros connu pour sa lutte contre le Parlement Corrompu et la Horde Mort-vivante au cours des dernières 30 ou 40 années. Leurs efforts ininterrompus sont à l'origine de la défaite du Parlement Corrompu à la Bataille de Tazoon. Le point marquant de cette contribution fut la destruction d'un puissant et ancien artéfact pendant les combats. L'explosion de puissance brute et sans limites en provenance du Royaume de l'Energie qui en résulta tua Torrin Macalir et détruisit une partie importante de la Horde. Cela donna aux Races Vivantes suffisamment de temps pour qu'une armée unie repousse les restes de la Horde hors des steppes entourant Tazoon.

Il y avait à l'origine six membres du Protectorat. L'un s'est sacrifié à la Bataille de Tazoon en détruisant l'Artéfact, et un autre est mort dans des circonstances mystérieuses. Les quatre membres restant sont partis à l'écart de la société après la Bataille de Tazoon pour des raisons inconnues. Certaines rumeurs disent que dans leur quête de tout ce qui pourrait les aider contre le Parlement Corrompu, ils ont appris des choses que nul mortel ne devrait connaître. Même si de telles rumeurs sont généralement sans fondement, le crépuscule semble s'être abattu sur le Protectorat.

  • Latronicus Abiectal
    Latronicus est un Eclaireur elfe (et secrètement voleur), et est le chef du Protectorat.
  • Ryson Stormbringer
    Ryson était un Paladin humain au service d'Istara, la Déesse de la Création. C'est par son sacrifice, en détruisant l'Artéfact, qu'il retourna le sort de la guerre à la Bataille de Tazoon.
  • Vesta Abiectal
    Vesta est une Elfe, Guérisseuse / Alchimiste, femme de Latronicus.
  • Ganesh Hulgrath
    Ganesh est un Guerrier déchu.
  • Quinton Jownes
    Quinton est un Druide / Erudit elfe.
  • Meria Nylami
    Meria était une Spirite dryade. Elle fut assassinée quelques années après la Bataille de Tazoon. Ses agresseurs sont inconnus. Son meurtre demeure inexpliqué.

L'Artéfact

Même si certains rapports concernant la Bataille de Tazoon se contredisent, il y a quelques points qui restent identiques. Le plus important de ces points, présent dans toutes les versions, parle d'un groupe de héros utilisant un artéfact ancien pour détruire Torrin Macalir ainsi qu'une partie importante de la Horde Mort-vivante présente au combat. Même s'il n'y a pas de preuve directe de l'existence de cet artéfact, il y eut une explosion sans précédent sur le champ de bataille. On dit qu'elle fut plus brillante que le soleil, même si personne de vivant n'en a ressenti la chaleur. Les morts-vivants, par contre, [recoiled] dans l'explosion, comme si leur chair pourrissante avait été jetée dans un haut fourneau. L'onde de choc a modifié le paysage environnant. Un énorme cratère est creusé sur le lieu de l'explosion et le sol est plissé comme s'il s'agissant d'une mer gelée.

On sait peu de choses sur l'Artéfact lui-même, mais plusieurs érudits pense qu'un tel objet doit avoir été créé sur la base de connaissances anciennes et oubliées. De nos jours, aucune magie connue, en dehors des pouvoirs d'un Dieu, ne pourrait générer la puissance nécessaire à la recréation de l'Artéfact. Les membres survivants du groupe de héros qui ont utilisés l'Artéfact, le Protectorat, refusent de dire quoi que ce soit sur l'Artéfact ou sa création. On ne sait pas pourquoi le Protectorat refuse de parler. Certains pensent que c'est pour garder cette puissance pour eux seuls, mais d'autres pensent qu'ils gardent ce secret afin qu'une telle puissance ne puissent pas être utilisée au bénéfice des Morts-Vivants.